Seul un système d'objectifs ambitieux reliés entre eux peuvent aider à lutter contre la crise de la biodiversité

Les objectifs mondiaux en matière de biodiversité fixés pour 2020 ne seront pas atteints, loin s'en faut. La communauté internationale est maintenant en train de formuler de nouveaux objectifs pour 2050. Pour la première fois, 39 chercheurs du monde entier ont examiné les propositions d'objectifs existants. Résultat : seuls les objectifs les plus ambitieux permettront réellement de rétablir la biodiversité d'ici 2050, et seulement s'ils sont mis en œuvre de manière concertée. Le rapport est publié dans la revue Science.

Monokultur
Image : pxhere

Le groupe de scientifiques montre qu'il n’existe pas un objectif unique de « 2 degrés » pour la biodiversité, comme dans la lutte contre la crise climatique, mais que tous les aspects de la biodiversité (protection de la diversité des écosystèmes, des espèces, des gènes et utilisation durable de la nature) doivent être spécifiquement abordés. Reliés entre eux, ces objectifs forment un « filet de sécurité ». Cela est non seulement indispensable pour la conservation de la biodiversité, mais aussi pour atteindre les objectifs en matière de climat et de durabilité (SDG).

Eva Spehn, du Forum Biodiversité Suisse de la SCNAT, est l'un des co-auteurs suisses. Les objectifs en matière de biodiversité seront négociés lors de la prochaine conférence des parties (COP 15) de la Convention sur la diversité biologique.

Catégories

Contact

Dr. Eva Spehn
SCNAT
Forum Biodiversité Suisse
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne

+41 31 306 93 42
E-mail